Twitter active par défaut l'option permettant à tous les utilisateurs de vous identifier sur une image

C’est une pratique détestable. J’ai appris aujourd’hui que Twitter avait lancé une nouvelle fonctionnalité permettant aux utilisateurs du réseau social d’identifier (tagger, dans le jargon) les utilisateurs sur les photos qu’ils publient. Si le fait de proposer cette nouvelle fonctionnalité n’est pas un problème en soi, le fait que Twitter l’active par défaut en est vraiment un.

Selon Twitter, l’identification n’est pas automatique : il faut qu’un utilisateur sélectionne une image et ajoute le nom de la personne dans le champ qui a été prévu à cet effet. Seules dix identifications (tags) sont possibles sur chaque image, selon le réseau social.

Cette fonctionnalité peut heureusement être désactivée en allant dans les Paramètres de votre compte –> Sécurité et confidentialité puis cochez la case comme dans l’image ci-dessous.

/images/Twitter_Tag_Photo.png]

L’écrasante majorité des services proposés sur Internet se réserve le droit, dans leurs conditions générales, de modifier ces dernières en tout temps et unilatéralement. Bien. C’est leur droit après tout, mais ça m’agace qu’ils n’avertissent pas à l’avance de l’arrivée et de l’activation par défaut de fonctionnalité qui ont un fort potentiel d’atteinte à la vie privée et à la personnalité ! A notre époque, l’envoi d’un mail d’information quelques jours avant semble trop compliqué.

Pourquoi Twitter n’a-t-il pas (au moins) limité la possibilité d’être identifié uniquement par les personnes qu’on suit ? Comme paramètre par défaut, c’est toujours dommageable, mais le potentiel d’atteinte aurait déjà été fortement réduit.

Bref… Ces pratiques malhonnêtes et je-m’en-foutistes vis-à-vis de la vie privée m’exaspèrent un peu plus chaque jour.

[Précision après publication : selon mon ami @burninghat qui a vérifié, seuls les comptes Twitter publiques sont paramétrés par défaut comme identifiables par tout un chacun. Les comptes privés, à l’inverse, n’autorisent pas par défaut l’identification, qui doit donc être manuellement activée par l’utilisateur.]