Intéressante procédure pour obtenir un extrait de poursuites

Dans le cadre d’un mandat, j’ai écrit un courrier à l’un des Offices des poursuites du Canton de Vaud pour demander un extrait des registres pour un client. Le courrier, auquel est joint une copie de la procuration en faveur de l’étude, est envoyé par fax et par poste le même jour. Le fax comporte comporte la mention “préavisé par fax”, ce qui signifie que le courrier postal est en cours d’acheminement. Cela permet de gagner en rapidité. En Valais, on reçoit l’extrait le lendemain par courrier, on gagne donc un jour.

Le lendemain, donc, je reçois ce courrier, par poste.

/images/OP_Courrier_201504.png

Pour résumer, on me signifie

  1. par courrier postal,
  2. que je dois procéder par e-mail, (alors qu’on peut procéder par courrier selon le site de l’administration)
  3. en utilisant un formulaire au format Word,
  4. que je dois au préalable le demander par e-mail, (car il n’est pas disponible sur le site de l’administration)
  5. mais qu’on m’en adresse ci-joint une copie papier,
  6. que je ne peux cependant pas utiliser.

Le plus intéressant, c’est que l’extrait que j’ai commandé (et qui est facturé) n’est pas joint au courrier.

Bel exemple de gaspillage de deniers publics, du temps de l’administration, du temps de l’auxiliaire de la justice qu’est l’avocat, et de l’argent du client de ce dernier.

On frise le formalisme excessif. Joli combo.

Mais mieux vaut en rire.